07 petites annonces

Vous avez accueilli un volontaire en service civique ? Participez à l'enquête menée par des universitaires.

Etudier des jeunes en service civique dans des associations affiliées à la Ligue de l’enseignement des Bouches du Rhône

Nous sommes quatre universitaires de l’Université de Nantes, sociologues et spécialistes de sciences de l’éducation. Nous avons remporté un appel d’offres lancé par l’Agence nationale du service civique relatif aux « effets de l’accompagnement en service civique de jeunes décrocheurs scolaires ». Nous cherchons, par l’intermédiaire des responsables d’associations affiliées à la Ligue de l’enseignement des Bouches du Rhône, à rencontrer pour un entretien des jeunes concernés par cette étude (« décrocheurs scolaires » veut dire de niveau scolaire infra bac) afin qu'ils nous disent comment ils ont connu le service civique, comment ils y sont venus, comment ils le vivent, ce qu'ils en attendent, etc. Nous sommes aussi intéressés de rencontrer les tuteurs de ces jeunes afin que, de leur côté, ils nous disent ce que signifie pour eux accompagner ces jeunes. Le calendrier de notre étude a été bouleversé par la crise sanitaire : nous devions à l'origine venir dans les Bouches du Rhône en mai et juin mais cela a été impossible. Il est désormais programmé de venir dans ce département à la mi-octobre 2020, à la mi- novembre 2020 et en février 2021.
L’enquête que nous menons prend le parti de se demander comment des jeunes en difficulté, voire en exclusion scolaire, s’approprient le temps de service civique pour en faire un atout que l’école ne leur a pas procuré. Cette population de jeunes – minoritaire parmi les jeunes faisant un service civique - est très hétérogène : nous savons que plus le temps de scolarité s’allonge, plus ces jeunes trouvent le ressort pour faire du service civique le moyen de prendre confiance en eux et d’acquérir un capital d’expériences (même modeste) par lesquelles ils ont acquis plus ou moins de reconnaissance sociale ; nous savons aussi que les plus dépossédés scolairement et les moins aidés par la famille peuvent passer totalement à côté du service civique qui leur apparaît comme un temps vide, « un temps pour rien ».
Nous nous efforçons de contacter des jeunes en respectant la diversité de leurs engagements, en clair la diversité des lieux et des modes de mission auxquels ils accèdent. Parmi ces missions, celles réalisées dans des associations sont majoritaires : à plus de 80% les missions de service civique sont réalisées dans une association. Ce chiffre ne dit rien cependant des conditions auxquelles cette expérience peut être l’occasion d’attirer sur ces jeunes de la reconnaissance voire sinon un retour à une scolarité du moins à des formations professionnalisantes.

Pierre-Yves Bernard, Gérald Houdeville, Céline Jacob et Charles Suaud

Contacts :
Gregory BRANDIZI Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
Gerald HOUDEVILLE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Abonnez vous à la newsletter