En savoir plus sur le Dispositif Local d'Accompagnement

Le DLA, ce dispositif public qui vient en aide à différentes structures, mérite qu'on s'y attarde, et c'est en compagnie d'Audrey Giraudo, responsable du DLA des Bouches-du-Rhône, que nous comprendrons mieux ce qu'il recouvre.

Le DLA en quelques mots

Mis en place depuis 2002, ce dispositif public est présent partout sur le territoire, dans chaque département. Dans les Bouches-du-Rhône, c'est l'association France Active PACA qui a pour mission de porter le DLA. Ce dernier, financé par le Ministère du Travail, la Caisse des Dépôts, et aussi par plusieurs partenaires publics tels que la CAF dans le cas de la région PACA, permet d'accompagner les structures employeuses de l'économie sociale et solidaire.

Les conditions nécessaires

Toutes les structures ne peuvent pas se saisir de ce dispositif. En effet, certains critères permettent d'évaluer si la structure est éligible ou non.

- La structure doit déjà exister, le DLA n'est pas possible à la phase de création de la structure ;
- La structure doit disposer d'un statut associatif, coopératif ou de l'agrément ESUS (Entreprise Solidaire d'Utilité Sociale). Seul le statut juridique compte, il n'y a pas de condition de secteur ;
- La structure doit avoir au minimum un salarié.

De plus, les demandes étant fortes, il y a un véritable enjeu de choix. C'est pourquoi, au-delà des critères "de base", c'est surtout la rencontre avec la structure qui va permettre de décider si l'accompagnement est nécessaire ou non.

En pratique

L'accompagnement au changement est l'idée directrice de ce dispositif. En ce sens, c'est la structure elle-même qui va être actrice de ce changement. Il n'est pas question ici de formation, de conseil ou encore d'audit.

L'accompagnement se déroule en deux temps (avec au préalable un temps d'accueil qui va permettre de savoir si le DLA est le bon outil) :

- Un temps de diagnostic

Il s'agit ici d'identifier la demande et les besoins de la structure. Une fois les problématiques soulevées, un cahier des charges, un plan d'accompagnement est mis en place.

Les besoins peuvent être multiples dans la mesure où le DLA peut être sollicité autant dans une phase de croissance que de difficulté. Ainsi, il peut être question de structuration, de consolidation, de développement, de repositionnement... Concrètement, il peut s'agir par exemple de développer des activités, ou encore de remanier l'organisation interne.

- Un temps d'ingénierie

Un cahier des charges, un plan d'accompagnement est mis en oeuvre par un prestataire. Ce dernier va aider la structure à atteindre les différents objectifs qu'elle s'est fixée en leur offrant une méthodologie et des outils pertinents.

Ces temps se déroulent toujours sur du moyen terme (6 à 12 mois en général).

L'objectif

Fondamentalement, la création du DLA est un réel accompagnement à l'emploi. Il y a une volonté de pouvoir développer ou pérenniser la qualité de l'emploi de l'économie sociale et solidaire.

Contact

Audrey Giraudo, agiraudo@franceactive-paca 

Abonnez vous à la newsletter